La rénovation de toiture n’est pas un élément à prendre à la légère. Une toiture mal réalisée peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé d’une maison et le confort de ses occupants. Afin de ne pas commettre d’impair, il est essentiel de se poser les bonnes questions.

 

Quand refaire sa toiture ?

La toiture constitue l’un des principaux pôles de travaux dans une maison. Les ardoises ou les tuiles doivent être en bon état et bien en place. Dans le cas contraire, il est impératif de refaire sa toiture.

 

Faut-il revoir l’isolation de la toiture ?

Seule la surveillance de la toiture permet de répondre à cette question. Si un défaut d’humidité est constaté, alors l’isolation devra être révisée. Chacune des zones humides devra être ôtée. Si la toiture n’est pas encore isolée, l’isolation par l’extérieur est recommandée. Même si elle coûte plus cher qu’une isolation intérieure, elle peut ouvrir droit à des aides dans le cadre de travaux de rénovation énergétique.

 

Investir ou non dans l’isolation thermique ?

La réponse est oui ! L’isolation thermique a de nombreuses vertus. Si elle permet tout d’abord d’augmenter le confort thermique du logement, elle sert également à diminuer le montant des factures et à réduire l’impact environnemental. Le fait de bien isoler sa toiture constitue donc un investissement intéressant et durable.

 

Quel budget dédier à la rénovation de toiture ?

La longévité de votre toiture sera d’autant plus élevée si votre budget l’est. Un budget plus conséquent permet d’acquérir une toiture qui pourra durer toute une vie. Les budgets moindres nécessiteront la réfection de la toiture au bout de 30 ans environ.

 

Quelles sont les réglementations en matière de toiture ?

Chaque région comporte ses propres spécificités en matière d’architecture. Les toitures n’échappent pas à la règle. Pour connaître les contraintes de votre commune, vous devez vous rapprocher de votre mairie qui mettra votre disposition le plan local d’urbanisme. Dans certains cas, il sera impératif de respecter des codes couleur ou l’utilisation de matériaux bien précis. Si vous remplacez votre toiture à l’identique, vous n’aurez pas d’autorisation particulière à obtenir. Par contre, si vous projetez d’utiliser d’autres matériaux que ceux présents actuellement, il est indispensable de déposer une demande préalable de travaux en mairie.

A fortiori, la réglementation sera d’autant plus drastique dans les zones historiques ou classées. Avant de débuter vos travaux, vous devrez obtenir l’aval des monuments historiques.

Deux situations nécessiteront l’obtention d’un permis de construire. Il s’agit du changement d’inclinaison du toit ou de la surélévation de toiture.

Si la modification de la toiture donne lieu à une surface habitable de plus de 150 m2, l’intervention un architecte est rendue obligatoire.

 

Vers quels matériaux s’orienter pour sa rénovation de toiture ?

C’est généralement la région qui dicte le choix des matériaux à utiliser pour sa nouvelle toiture. Les contraintes telles que la neige, les fortes précipitations ou la proximité de la mer seront déterminantes dans le choix des matériaux. Dans certains cas, vous pourrez étudier la possibilité de créer une toiture végétalisée.